VANILLA

Format A5 - 25 pages environ, 50 photographies environ.

Cette édition est basée sur l'alliance entre la photographie et le texte.

J'ai puisé dans ma banque de textes personnels, qu'ils soient récents ou non, et ai sélectionné une nouvelle écrite il y a plusieurs mois, initialement intitulée Vanille. J'en ai extrait les passages les plus conducteurs et les ai traduit en anglais. Ce travail de traduction s'appuyait sur l'envie d'essayer, de tenter l'exercice de la traduction et de la découverte ; partir à la recherche des subtilités d'une autre langue que la mienne ; l'anglais étant le langage universel par excellence, il me semblait également le plus accessible. Cette recherche autour de la langue fut un élément de travail essentiel.

Vanilla est une nouvelle abordant la perte de l'être aimé et l'amour entre femmes. L'écriture de base est assez brute, presque parlée, comme l'on se confierait à un ami, ou comme si l'on se ressassait des souvenirs qu'il faudrait oublier. Les images, quant à elles, se veulent être des reflets de la mémoire, de l'entre-deux dans la véracité des souvenirs. Elles sont pour la plupart en relation avec les paragraphes qui les accompagnent, ces derniers s'incluent dans les photographies, s'adaptent aux formes et y donnent leur identité.

Les notions prépondérantes de l'édition sont les suivantes : nostalgie, sensualité, souvenir, amour et féminité.

© Manon Di Chiappari